vendredi 27 juin 2014

Politique de la Ville : Anne Hidalgo, prête à ne rien lâcher pour réduire les inégalités ?






Communiqué DPVI en grève à 70 %

Politique de la Ville : Anne Hidalgo, prête à ne rien lâcher  pour réduire les inégalités ?

Le gouvernement vient de donner la liste des communes éligibles à des aides spécifiques de l’Etat, dans le cadre de la nouvelle  politique de la ville. Il n’y aura désormais que 1300 quartiers prioritaires contre 2600 auparavant. Cette baisse est désastreuse alors que le chômage et la précarité continuent d’augmenter et que les inégalités sociales et territoriales explosent.
A Paris, selon les arrondissements, ce sont 30 à 50 % des quartiers qui sortent actuellement de la géographie prioritaire de l’Etat.
Seulement au même moment, la Mairie de Paris réorganise son administration en supprimant d'ici le 3 juillet la délégation en charge des quartiers populaires – la Délégation Politique de la Ville et de I'intégration-  pour la fusionner comme un simple pole dans une nouvelle direction de la démocratie, des citoyens et des territoires.
Dans ces conditions, la CGT s’alarme de la réduction des moyens prévisibles pour l’ensemble des partenaires de la politique de la ville, services publics comme les équipes de développement local et des associations de quartiers. Elle s’inquiète quant au devenir d'une politique publique de développement local en direction des quartiers populaires.
Bref, le personnel et la CGT attend une réponse à la hauteur de la part de la Maire de Paris c'est à dire la pérennisation globale des financements sur les quartiers qui ne rentrent pas actuellement dans les "carreaux" de l'Etat.
La CGT des Cadres et des Techniciens de la Ville de Paris a appelé à la grève le 26 juin pour peser sur les décisions de la Mairie de Paris quant aux moyens humains et financiers - avec ou sans Etat – qu'elle engagera sur la politique de la ville, l'intégration et  la lutte contre les discriminations.
La CGT quant à elle ne lâchera rien  pour maintenir des emplois et une mission contribuant à réduire les inégalités dont souffrent tant de parisien-nes encore aujourd'hui.

Grâce à la mobilisation du personnel, la CGT vient de gagner le dégel de 3 postes vacants sur les quartiers 10, 11, 20ème. Elle s'en félicite mais il reste encore de nombreuses inquiétudes : En ce jeudi 26 juin, la DPVI était à près de 70 % en grève.

Le syndicat CGT des Cadres et Techiniens Parisiens et le syndciat CGT des Personnels Administratifs et de Service attendent toujours un rendez vous avec la maire adjointe chargée de la sécurité, de la prévention, de la politique de la ville et de l'intégration, Mme EL KHOMRI !